Ventolin

Acheter du Ventolin en ligne [Avec ordonnance en ligne]

Avis d'utilisateurs sur WebMD
4/5
à partir de 43,90 € (Prix incluant la consultation médicale).

Comment fonctionne la prescription en ligne ?

Brève présentation du Ventolin

Ventolin est un bronchodilatateur qui contient du salbutamol, une substance qui agit rapidement et efficacement contre l’asthme et certaines affections respiratoires. Uniquement vendu sur ordonnance, Ventolin est disponible dans nos pharmacies partenaires.  Sur Dokteronline.com, grâce à une consultation en ligne, vous pouvez obtenir la prescription nécessaire à la commande de Ventolin.

Par la rédaction de g2hp. Cet article a été rédigé conformément aux normes médicales et reflète l’état actuel des connaissances médicales. Toutes les informations ont fait l’objet de recherches minutieuses et sont étayées par des sources à la fin de l’article. 

Qu'est-ce que le Ventolin ?

Ventolin est un bronchodilatateur à action rapide et de courte durée dont le principe actif est le salbutamol. Il se présente le plus souvent sous forme de suspension en flacon pressurisé. Sa prise se fait par inhalation à travers les voies respiratoires.

Son code ATC (Système de classification anatomique, thérapeutique et chimique) est R03AC02. Sa délivrance en pharmacie se fait uniquement sous prescription médicale et sur présentation d’une ordonnance.

Ventolin est le résultat de plusieurs siècles de recherches, tant sur les inhalateurs que sur les molécules bronchodilatatrices. Après la découverte de l’adrénaline, de l’éphédrine et de la benzédrine, le salbutamol apparaît en 1969 comme la figue de proue d’une nouvelle génération de bronchodilatateurs faciles à administrer et sans effets psychotropes.

Ventolin est une marque déposée, développée et commercialisée à l’origine par Allen & Hanburys. 

Absorbé en 1958 par la GSK (Glaxo-Smith-Kline), l’une des dix premières multinationales de l’industrie pharmaceutique mondiale, le groupe a continué de produire ce qui deviendra jusqu’à aujourd’hui le remède contre l’asthme et les affections bronchiques le plus vendu au monde.

Cette expertise et ce recul permettent de connaître, précisément et sur une population étendue, le fonctionnement ainsi que les propriétés et les effets secondaires de cette substance et de ses modes d’administration.

Dans quel but le médicament Ventolin est-il utilisé ?

Le Ventolin est indiqué en cas d’asthme chronique ou intermittent, suspecté ou avéré. Il est prescrit pour prévenir et soigner les crises et destiné à soulager les difficultés, toux sèches ou gênes respiratoires qui peuvent survenir dans le cadre de cette maladie ou de certaines pathologies des bronches.

Ventolin peut être prescrit en complément ou substitution d’autres traitements de fond (ou ponctuels, comme certains corticoïdes) de façon à assurer un maximum d’efficacité et de procurer un soulagement immédiat au patient. 

Il peut également être indiqué occasionnellement dans le contexte médicalement encadré de tests respiratoires poussés dans le but de dresser ou d’affiner un diagnostic.

Utilisé seul ou associé, le traitement doit être accompagné d’un suivi médical et d’une période d’observation. Ceci afin d’affiner le diagnostic et la posologie. 

En cas de gêne immédiate, après de la prise de Ventolin, si les symptômes persistent ou s’aggravent, en cas d’encombrement des voies respiratoires, de toux grasse ou d’expectorations, consultez au plus vite votre médecin.

Comment agit le Ventolin ?

Le Ventolin contient un bêta-2 mimétique appelé salbutamol. Cette molécule est un agoniste sélectif des récepteurs bêta-2 adrénergiques du muscle lisse bronchique. En produisant des effets identiques aux leurs, il stimule et renforce leur action.

Après inhalation, il agit ainsi directement et en quelques minutes sur le calibre des bronches en permettant leur augmentation par dilatation. Ce phénomène, rapide et remarquable à court terme, persiste pendant quatre à six heures.

La nécessité pour le patient d’accroître rapidement les doses de Ventolin peut être un signe de décompensation de l’atteinte respiratoire ou d’un asthme chronique. Il s’agit alors, non pas d’une période d’adaptation du traitement, mais d’aggravation de l’asthme ou de la pneumopathie.

L’élimination du surplus de substance active se fait par le biais urinaire par l’intermédiaire des reins. Le résidu est exécré par l’urine est décelable sous une double concentration. On mesure sa présence d’une part sous une forme active (mois de 2 %), et d’autre part sous une forme inactive (en majorité composée de métabolites sulfoconjugués).

Traitements similaires:

Dosage et utilisation : Comment le Ventolin est-il pris ?

Le Ventolin doit s’administrer par inspiration buccale. Secouez le module, puis exercez plusieurs pressions dans le vide lors de la première utilisation. Expirez à fond, introduisez l’embout dans votre bouche en refermant vos lèvres. 

Appuyez en tenant le module entre le pouce et l’index tout en prenant une grande inspiration.

La posologie usuelle est la suivante :

  • Prévention de l’asthme : Adultes et enfants à partir de 12 ans : 1 à 2 inhalations de 100 mcg (ou 1 de 200 mcg pour le Diskus) par jour. En dessous de cet âge, la posologie est adaptée au cas par cas. Les inhalations sont à réaliser à heures régulières. Si vous souffrez d’asthme d’effort, elles seront réalisées au maximum 30 minutes avant l’exercice.
  • Traitement de la crise d’asthme aiguë et sévère : les inhalations peuvent être renouvelées toutes les 5 à 10 minutes. Si les symptômes persistent, veillez à contacter au plus vite votre médecin ou les services d’urgences.

L’inhalateur Ventolin, quelle que soit sa forme, ne comprend pas de compteur de doses. Il ne permet pas de savoir combien d’inhalations ont été réalisées et combien sont encore possibles. 

Il importe donc d’observer la plus grande vigilance lors de la prise et de suivre le plus rigoureusement possible la prescription.

En cas de traitement de longue durée, le délai minimum est de 21 jours entre deux délivrances du médicament par la pharmacie. Il est conseillé de retirer dès que possible votre prochain inhalateur de Ventolin et de le considérer comme un inhalateur de secours.

Cela permet de ne pas être pris au dépourvu en cas d’urgence si l’inhalateur Ventolin en cours se révélait vide plus tôt que prévu.

Il est recommandé de ne pas dépasser huit doses (ou bouffées) journalières. Si ce nombre de doses vous semble insuffisant ou inapte à résoudre vos difficultés respiratoires, vous devez impérativement consulter votre médecin afin d’adapter la prescription ou de déceler une aggravation de votre pathologie.

Quels effets secondaires le Ventolin peut-il avoir ?

D’autres effets secondaires ont été et peuvent être constatés. Ils peuvent être ressentis plus ou moins fortement et plus ou moins fréquemment. Ils sont, la plupart du temps, rares et peuvent disparaître avec le temps. 

Il convient néanmoins d’observer une certaine vigilance à leur égard en cas d’apparition. Voici leur liste exhaustive, par ordre décroissant de fréquence :

  • Trouble du sommeil, fatigue, somnolence ou étourdissement, nausée ou vomissements ;
  • arythmie cardiaque, tremblements des mains et/ou des pieds, céphalées ;
  • douleurs musculaires, inflammations buccales ;
  • augmentation des difficultés respiratoires (toux excessive ou sifflante), sensation d’oppression thoracique ;
  • éruptions, rougeurs ou gonflements cutanés et bouffées de chaleur, hyperexcitabilité, hypotension artérielle ;
  • hyperglycémie ou hypokaliémie (constatées après analyses sanguines).

Si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes, cessez l’utilisation de votre Ventolin et parlez-en à votre pharmacien et à votre médecin. La plupart de ces effets secondaires sont liés à la substance active (le salbutamol)de votre bronchodilatateur d’action rapide.

Il est possible que la substance active ou le dosage prescrits ne vous convienne pas. Il sera alors possible d’ajuster la prescription. Si possible, et si nécessaire (détresse respiratoire), utilisez un autre bronchodilatateur pour traiter votre asthme (sans salbutamol).

Interactions possibles avec d'autres médicaments

Votre Ventolin peut interagir avec d’autres médicaments ou substances actives. Il est important de prévenir votre médecin et de consulter la notice de ces médicaments afin de vous en assurer. 

Voici la liste exhaustive de ces médicaments et substances présentant des risques d’interactions :

  • par ordre alphabétique : aminophylline, atomoxétin, bétahistine, carvédilol, dextroamphétamine, digoxine, dipivéfrine, dobutamine, épinéphrine, méthylphénidate, nabilone, naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine, pseudoéphédrine, théophylline, xylométazoline ;
  • la caféine ;
  • certains neurotransmetteurs (dopamine et noradrénaline) ;
  • certains diurétiques (furosémide, hydrochlorothiazide) ;
  • certains bêtabloquants (labétalol, nadolol, propranolol, sotalol) ;
  • certains antidépresseurs (désipramine, nortriptyline, amitriptyline) ;
  • certains inhibiteurs de la monoamine-oxydase (moclobémide, phénelzine, sélégiline, tranylcypromine) ;
  • certains autres bronchodilatateurs (contenant du salmétérol et de la terbutaline).

En cas de présence de ces substances ou médicaments, ou bien de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin. L’interruption de votre traitement n’est pas nécessaire sans avis médical, à moins d’effets secondaires graves ou gênants (voir liste détaillée ci-dessus).

Contre-indications : Quand le Ventolin ne doit-il pas être pris

L’utilisation de Ventolin est très vivement déconseillée, voire totalement proscrite :

  • en cas d’intolérance, d’allergie ou d’hypersensibilité à la substance active (salbutamol) ;
  • en cas d’intolérance, d’allergie ou d’hypersensibilité à l’un des ingrédients d’origine médicinale ou non médicinale : acide sulfurique dilué, chlorure de benzalkonium ou de sodium (en cas d’utilisation en respirateurs et nébules), lactose et protéine de lait (en cas d’utilisation du Diskus), tétrafluoroéthane (en cas d’utilisation du respirateur) ;
  • en cas de diabète : le salbutamol peut augmenter significativement la présence et le taux de sucre dans le sang ;
  • en cas de maladies cardiovasculaires : le salbutamol peut entraîner des complications cardiaques (arythmie, hypertension artérielle) ;
  • en cas de pathologies thyroïdaires : le salbutamol peut accroître l’activité de la glande thyroîdienne (il est très vivement déconseillé en cas d’hyperthyroïdie).
  • En cas de risques de convulsions.

Il n’existe à ce jour aucune étude ni donnée relative prouvant la dangerosité ou l’innocuité de Ventolin en cas de grossesse et d’allaitement, ou d’administration à l’enfant de moins de 5 ans.

Comme pour tout médicament, la prudence et la vigilance sont conseillées. Il est généralement recommandé d’établir la prescription en évaluant le rapport entre les risques et les bénéfices du traitement.

Pour s’assurer de l’efficacité de la prise et lutter contre les risques d surdosage, il est impératif que des adultes soient présents et accompagnent l’enfant dans la prise du traitement.

Pourquoi le Ventolin est-il soumis à prescription médicale ?

Le principe actif du Ventolin rend son utilisateur positif aux tests réalisés à l’occasion de contrôles antidopage. Son utilisation intentionnelle et à forte dose à fin de dopage est répréhensible et dangereuse pour la santé. 

Bien qu’il n’agisse pas sur le comportement et n’ait pas d’effets psychotropes, Ventolin présente des risques cardio-vasculaires semblables à ceux des amphétamines.

Le Ventolin agit comme un anabolisant : en augmentant l’oxygénation du sang, il accroît la masse musculaire et diminue la masse graisseuse. En réaction, le corps produit un excès d’acide lactique, les bronches absorbent en excès les pollutions inspirées qui provoquent l’inflammation et la réduction du calibre des bronches. 

Une pratique contre-productive et dangereuse à court comme à long terme qui le fait soumettre à prescription médicale.

Le salbutamol, comme tous les bêta mimétiques, et donc la prise de Ventolin, peut néanmoins être autorisé, en traitement de l’asthme d’effort dans le cadre d’une pratique sportive professionnelle.

Une demande argumentée et attestée médicalement doit être adressée aux agences de lutte contre le dopage afin d’obtenir une Aut (Autorisation d’utilisation à des fins thérapeutiques).

Risques et dangers d'acheter du Ventolin sans ordonnance sur Internet

Dans la majorité des cas, le Ventolin est délivré sous simple ordonnance médicale, mais toujours sur prescription d’un médecin compétent. Il ne doit en aucun cas faire l’objet d’une automédication ni pouvoir être fourni en ligne sans ordonnance ni prescription. 

Outre que cette pratique est illégale et contre le code de déontologie, elle peut s’avérer dangereuse et provoquer des troubles graves, voire mortels.

Ses contrefaçons de médicaments existent et circulent aujourd’hui librement malgré la vigilance des autorités sanitaires. Leur fabrication et la liste de leurs principes actifs et excipients contreviennent aux lois et mesures élémentaires de sécurité. 

Interpol et l’Ancm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vous recommandent la plus grande prudence dans ce domaine. Veillez toujours à vous fournir en médicaments auprès d’une source réglementée.

Le Ventolin est un médicament dont le principe actif peut provoquer de nombreux effets secondaires et indésirables ainsi que certaines précautions d’emploi et de posologies indispensables. 

Le non-respect de ces précautions, l’arrêt soudain ou l’augmentation progressive du traitement peut avoir des conséquences graves mettant en jeu le pronostic vital du patient. 

Ces conséquences peuvent être le fait du médicament lui-même comme de la perte de contrôle de l’asthme.

En savoir plus:

Ce contenu a été modifié et vérifié pour la dernière fois le 05.05.2022.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
thomas fischer

Contrôlé médicalement par :

Thomas Fischer est un pharmacien à la retraite qui possède de grandes connaissances dans le domaine de l’approvisionnement en médicaments, de l’emballage des médicaments et de la gestion de la médication. Depuis plus de deux ans, Thomas Fischer travaille comme conseiller médical et rédacteur au sein de l’équipe de rédaction de g2hp.net. Le portail g2hp.net fournit des informations indépendantes et fiables sur les médicaments et la santé. Les contenus proposés ici ont été soigneusement recherchés par des rédacteurs spécialisés.

Références :

  1. Regular inhaled salbutamol and airway responsiveness to allergen.  In: D.W. Cockcroft, FRCP(C) et al. The Lancet, Volume 342, Issue 8875, 2 October 1993, Pages 833-837. URL: thelancet.com
  2. Leitlinien-Clearingbericht “Asthma bronchiale” In: Ärztliche Zentralstelle Qualitätssicherung. URL: aezq.de
  3. Serevent nationwide surveillance study: comparison of salmeterol with salbutamol in asthmatic patients who require regular bronchodilator treatment. In: W. Castle et al.. URL: ncbi.nlm.nih.gov
  4. Salbutamol dry powder inhaler: Efficacy tolerability, and acceptability study. In: Chris O’Callaghan MD, PhD et al. URL: onlinelibrary.wiley.com

IMPORTANT : des informations détaillées sur les traitements décrits sont disponibles sur le site de l’Agence européenne des médicaments https://www.ema.europa.eu/en.

Avertissement : chez g2hp.net, nous n’utilisons que des sources accréditées et prouvons l’exactitude de notre contenu par le biais d’une évaluation par les pairs. Lisez notre politique éditoriale pour en savoir plus sur la manière dont nous identifions les faits médicaux et dont nous présentons notre contenu de manière professionnelle, fiable et digne de confiance.